Autour des films – Cinema en construction : 10 ans déjà !

10ANS

Depuis 24 ans, le festival Cinélatino n’a cessé de se construire, s’inventer et se réinventer. L’une de ses étapes fondamentales fut le développement des plates-formes professionnelles. Ainsi en 2002, a été lancé le premier atelier à Toulouse de Cinéma en Construction. Pour fêter cette décennie d’activités, Rafael Sampaio, membre du jury de la compétition fiction de Cinélatino, organise, au sein du festival de cinéma d’Amérique latine de São Paulo 2012, une section spéciale mettant à l’honneur les dix ans de Cinéma en Construction à travers la programmation des films primés.

À la fin des années 1990, une nouvelle génération de cinéastes talentueux tournant directement en vidéo s’est retrouvée face à un véritable handicap : leurs films ne pouvaient faire partie de la plupart des festivals qui n’acceptaient que les copies argentiques. Or, obtenir une telle copie nécessitait un investissement que les auteurs de ces films n’avaient. Ainsi, les premières années de Cinéma en Construction ont été dédiées à relever le défi de la post-production. L’objectif était de permettre l’accès de ces films au sein des festivals, mais aussi dans les circuits de distribution commerciale, afin que ces œuvres trouvent leur place dans les salles de cinéma, cet endroit magique où le film prend vie à travers la rencontre avec son public.

« Cinéma en Construction n’est pas seulement un lieu où se finalisent les films : c’est aussi un lieu où leur diffusion dans le monde est rendue possible,» explique Rafael Sampaio. Il évoque le cas exemplaire du film Cinéma, aspirines et vautours de Marcelo Gomes qui a été sélectionné à Cannes après être passé par Cinéma en Construction, et a ensuite pu avoir pu avoir une véritable vie, à travers une diffusion mondiale, mais surtout au sein de son propre pays d’origine, le Brésil.

10 ans, c’est en fait 20 ateliers, partagés entre Cinélatino et le festival de San Sebastián. L’un au moins de mars, l’autre au moins de septembre. « Le rôle des festivals est d’offrir diverses opportunités, autant pour les films, ceux qui les font et ceux qui les regardent », précise Rafael Sampaio.

CEDRIC

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Cinéma en Construction en chiffres : 32 films distribués en France, 17 films sélectionnés à Cannes ; et en lettres : Amat Escalante, Francisco Vargas, Enrique Fernández, César Charlone, Carlos Cesar Arbeláez, Natalia Smirnoff, Paz Fábrega, Marcelo Gomes, Cristián Jiménez, Pablo Fendrik, Federico Veiroj pour ne citer que quelques noms, y ont présenté leur premier long-métrage.

Les commentaires sont fermés.