Rencontre avec Armando Bo

Bo
El último Elvis
Armando Bo
Argentine – 2012 1h32

Carlos « Elvis » Gutierrez vit-il son rêve ou rêve-t-il sa vie? Armando Bo réalise le portrait touchant d’un homme en quête d’identité : ouvrier le jour, Elvis Presley réincarné la nuit dans un monde de strass et de paillettes… Dans un film où s’entremêlent banalité du quotidien, réalité, illusion et rêve éveillé, le spectateur est plongé dans les états d’âme et les aspirations d’un homme simple, séparé de sa femme et de sa petite fille, et bien seul pour affronter les jours qui passent et se ressemblent.

Le chant, la musique et Elvis sont autant d’échappatoires pour ce personnage oppressé qui nie le rôle que la société lui a attribué. Il s’enferme dans sa bulle afin de s’envoler vers une nouvelle réalité, emplie de gaieté et d’espoir. Cependant, sa folie passionnée est loin d’être une simple fuite en avant ou un caprice de star, elle a une justification : cet homme possède le talent d’Elvis. Ce film touche du doigt le rôle du regard des autres. Si Carlos Elvis peut apparaître comme le looser par excellence, et le personnage de son ex-compagne est là pour nous le rappeler, le réalisateur le voit au contraire comme un gagnant puisqu’il sait s’accrocher à son unique don pour tenter de changer sa vie.

Humour, drame et musique permettent au réalisateur d’aborder un problème de société : la tendance à l’imitation d’autrui dans la construction de l’identité. L’adulation des stars représente aujourd’hui l’exemple le plus prégnant de ce phénomène ; elle peut même pousser les quidams à se mettre dans la peau de ceux qu’ils admirent. D’où le choix d’Armando Bo de porter à l’écran la trajectoire de vie d’un sosie du King. Un projet réussi, notamment grâce au jeu bouleversant de John Mclnerny, lui-même sosie musical d’Elvis dans la vraie vie avant d’être acteur.

Finalement, à travers ce film, Armando Bo souhaite délivrer un message fort : «Dans la vie, chacun doit trouver son chemin et le suivre au mieux. C’est ce que fait Carlos, à sa manière, même si son parcours présente son lot d’échecs et de réussites. De nos jours, être passionné, c’est une vertu, même si d’autres y verront peut-être de la folie. »

LAURE

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L’histoire se déroule au cœur du milieu ouvrier, dans une Argentine où les difficultés quotidiennes amènent à rêver une autre vie. Cependant, malgré un ancrage fort, la volonté de dépeindre cette réalité à travers le regard et la folie du personnage principal confère à ce film un caractère universel.

BONUS – ETUDIANTS E.I. PURPAN : El último Elvis (interview de l’acteur et avis sur le film)

Les commentaires sont fermés.