Coup de projecteur – Les chefs opérateurs

IntiBriones

Le «chef op’», également appelé directeur de la photographie, est le principal compagnon de route du réalisateur. Inti Briones, chef opérateur chilien, évoque son métier, son parcours et sa collaboration avec Raúl Ruiz.

Le chef opérateur est le responsable de la technique photographique, des prises de vues et de la qualité artistique de l’image. Il intervient pendant tout le processus de création du film car comme le dit Inti Briones : «L’image commence à partir du moment où le film n’est qu’un rêve et reste en vie jusqu’au jour de la sortie, et même après.». Le directeur de la photographie assure un rôle charnière entre la production, la réalisation et l’équipe technique. Inti Briones explique que son champ d’intervention est différent d’un film à l’autre en fonction du dialogue qui se met en place entre ces différentes parties.

Les fonctions du chef opérateur sont multiples. C’est à la fois un gestionnaire qui doit estimer les coûts de préparation et prévoir l’achat du matériel, un créatif qui prépare l’éclairage afin de restituer au mieux les tons, les couleurs et même les émotions selon les attentes du réalisateur et enfin un technicien qui maîtrise parfaitement la chaîne de fabrication d’une image.

Inti Briones a fait une école de cinéma mais avoue avoir surtout appris son métier dans la pratique. La rencontre avec Raúl Ruiz a été déterminante. Ils ont travaillé ensemble sur sept films durant lesquels le chef opérateur n’a cessé d’apprendre, combinant notamment les possibilités offertes par la caméra numérique avec la lumière naturelle. Inti Briones appréciait cette volonté constante de Raúl Ruiz d’intégrer de nouveaux formats à un contenu profondément poétique, afin de plonger le spectateur dans une ambiance mystérieuse. Leur connivence artistique a été constante. Après le tournage de vues aériennes dans Le Domaine perdu, Raúl Ruiz l’a même comparé à un oiseau qui capturait des images pour lui. Inti Briones conclut en disant : «Chaque rencontre avec Raúl était comme une récupération de la vision. Après l’avoir vu, j’avais toujours la sensation d’être resté longtemps endormi. Aujourd’hui, je ne peux que dire merci pour ce grand cadeau de la vie.»

VALERIE

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Originaire du Chili, Inti Briones a été le chef opérateur des derniers films de Raúl Ruiz et trois de ses collaborations plus récentes sont présentées pendant le festival : Bonsái de Cristián Jiménez, Verano de José Luis Torres Leiva,  et Sentados frente al fuego de Alejandro Fernández.

Les commentaires sont fermés.