Coup de projecteur – Les comédies à l’urugayenne

Stoll

Avec trois longs-métrages à son actif, Pablo Stoll est considéré comme le précurseur de la comédie uruguayenne. Pourtant, il est loin de s’identifier comme le représentant d’un genre à part entière. Sans volonté réelle de s’inscrire dans un mouvement cinématographique, le réalisateur préfère suivre ses envies personnelles. L’humour qui se dégage de ses films résulte d’un attrait particulier pour les genres comiques et dramatiques. C’est en cela que Pablo Stoll se distingue de la tendance cinématographique latino-américaine jouant sur la noirceur.
L’absurde, le drame et la comédie s’entremêlent au travers de scènes quotidiennes et donnent une tonalité spécifique à ses œuvres. Le spectateur suit le quotidien des personnages qui, de par leur caractère, suscitent l’attachement et l’affection.
Comme le conclut le cinéaste, « les films dépeignent les petites choses du quotidien et font ressortir le côté absurde et comique de ces situations ».

Elisa et Pauline

Les commentaires sont fermés.